mercredi 1 septembre 2010

au sujet de Françoise Dolto

'Françoise Dolto savait parler mieux que personne aux enfants qui souffrent.  Devant un enfant perdu, incapable de dire ce qui lui faisait mal et incapable de se consoler, elle posait une question magique pour l'aider à se réorienter: Qu'est-ce que sent ton coeur?  Elle aidait celui qui souffrait à entrer en contact avec ses moteurs intérieurs, ses désirs profonds, ces choses qui, au bout du compte, finissaient par déterminer son bien-être ou son malheur.

La même observation vaut pour les adultes. Surtout pour les plus rationnels d'entre eux, qui ont tendance à ne percevoir et à ne réagir que par l'intermédiaire de leur cerveau cognitif'.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire