dimanche 18 septembre 2011

Effet placebo inversé chez l'enfant


EFFET PLACEBO INVERSÉ CHEZ L’ENFANT

L’effet placebo est expliqué comme étant une croyance propre à chaque individu qui favoriserait la guérison d’une maladie.  La croyance étant tellement puissante et forte que le corps subit un changement relatif à cette croyance.

Et si nous inversions l’effet d’une croyance quelconque en ce qui a trait à l’enfant.  La croyance d’être abandonné, pas aimé et rejeté et qui provoquerait une souffrance. Cette croyance pourrait être sentie très profondément dans tout son être
-         quand il est séparé de sa mère à la naissance à cause de raisons diverses telle une césarienne, une maladie ou complication quelconque,
-         quand le parent le laisse pleurer dans son lit (pour ne pas lui donner des caprices),
-         à l’arrivée d’un autre bébé dans la famille quand le parent explique à  l’enfant qu’il doit aimer son petit frère ou sa petite sœur (sentiment de rejet croyant qu’il sera moins aimé par le parent étant donné toute l’attention donnée au nouveau bébé). 

Toutes ces situations ne signifient pas que le parent n’aime pas ou abandonne ou rejette son enfant, mais pour l’enfant il y a effet placebo inversé dû à sa croyance intérieure. Cette croyance est tellement forte qu’elle pourrait provoquer des changements biologiques et physiques.

C’est ainsi que l’enfant devient taciturne, mélancolique, angoissé et même violent et l’impression ressentie va s’incruster jusqu’à ce qu’il y ait validation du sentiment par l’adulte. Sinon, la mélancolie, l’angoisse et même la violence deviendront partie intégrante de l’adulte et progresseront petit à petit tout au long de la croissance.