Témoignages



ESTIME DE SOI
« Au cours de cette thérapie, j’ai peu à peu repris contact avec ce qui, à mon sens, est essentiel... l’estime de soi. J’ai pu enfin reconnaître que je n’étais coupable de rien et j’ai pu ressentir de l’espoir, et ce, dès la première séance. »

Suzie L.



AUTOMUTILATION

« Tout n'est pas encore réglé mais ça va bientôt faire 12 mois que je ne me suis pas coupée lorsque je vis un sentiment pénible. La thérapie m'a libérée du calvaire de l'automutilation que je vivais depuis plus de 16 ans. »

Nathalie M.

ENFANT SAGE REDÉCOUVERT

Je prends quelques temps pour partager les mots et les maux d’une expérience vécue pour affronter le sens de « La grande noirceur » de ma vie.

Des expériences de vie quelques fois surprenantes nous conduisent dans des chemins inconnus. Je me perdais dans l’ampleur de tout ce qui se passait, la peur habitait mes jours et mes nuits, alors que j’ai tenté l’expérience de consulté R.A.M.E. (retour à la mémoire émotionnelle).

Pour moi, ce fût d’apprendre à « ramer » dans le sens de cette grande noirceur qui a envahit ma vie pour en comprendre le sens. R.A.M.E. m’a permis de plonger en toute sécurité dans cette noirceur pour aller voir et trouver tout ce qui y était caché.

Ce que j’y ai trouvé, c’est cette partie de moi qui s’y était enfermée, enfant dans sa douleur d’être et  choisir de me donner enfin le moment de crier ma détresse, mon mal de vivre et de libérer cette petite qui s’était donnée le mandat d’enfermer dans une solide coquille toute la violence de son enfance.  Déterminée, elle s’était jurée de ne jamais reproduire cette violence. En se faisant cette promesse, elle acceptait en même temps de renier son enfance, le plaisir, le rire et l’abondance.

C’est un retour impromptu à une expérience d’une grande violence qui m’a placée sur la voie de RAME et d’une main tendue pour me permettre de saisir le sens véritable de ma vie et des expériences qui sont placées sur mon chemin pour enfin comprendre et exister.

Actuellement, j’émerge de tout cela, mon vieux réflexe de vie est encore présent mais plus conscient parce que de l’intérieur de moi, il y a cet enfant sage qui tout petit avait su  prendre une si grande décision, pour me protéger et survivre dans ce monde qu’il venait de choisir. Cet enfant sage, enfin libérer de sa lourde responsabilité, grandi en moi rapidement et me guérit de l’intérieur autant physiquement que moralement.

Je vis depuis plusieurs mois dans de grands silences, j’ai choisi de m’isoler pour intégrer cette transformation. Ces silences me parlent tellement que je me sens en si bonne compagnie à la découverte de tout ce qui était en moi. L’être humain est surprenant et rempli de « cachettes ». Les cachettes de mon enfance dans les garde robe ou sous les galeries étaient ma protection mais sont devenues au fil du temps les cachettes d’une grande partie de ma personnalité qui tournait en rond sans comprendre dans quel sens aller.

Ce que je croyais être une dépression fût plutôt une dé-pression et je m’explique : le sens triste et maladif de la dépression que l’on soigne avec des médicaments a été plutôt une « dé- pression »  soit une étape pour enlever la pression qui était en moi depuis si longtemps. La douleur de cette expérience s’éloigne de moi et prend un sens différent comme étant l’événement de ma grande libération.

Si actuellement, vous êtes à lire ces mots, c’est que RAME vient de croiser votre chemin, comme un jour, il a croisé le mien. Est-ce une main tendue pour vous ? Je n’en sais rien, c’est vous et votre capacité de choisir qui vous permettront de comprendre pourquoi aujourd’hui ces mots ont été placés sur votre chemin.

Ainsi va la vie, oui mon ami, il y a des hauts et des bas et chacun à son sens. Qu’il en soit ainsi.

Jocelyne et son enfant sage redécouvert, ils ne font plus qu’un maintenant et Jocelyne réinvente sa vie pas à pas.


Jocelyne B.